Âme : la raison d’être générale d’une institution (celle qui la met en mouvement) que l’on peine parfois à saisir et qu’il ne faut pas remettre en cause sauf en vertu d’une importante réforme (la réforme du droit des obligations touche au cœur et à l’âme du droit civil).

Exemples : l’âme de la fongibilité est la propriété flottante, l’égalité entre les héritiers est l’âme du partage successoral, l’égalité est l’âme du partage,  le caractère injuste est l’âme de la théorie de l’enrichissement sans cause, l’obligation de bonne foi est l’âme du contrat d’assurance, la motivation est l’âme du jugement, l’AG est l’âme de la personne morale selon Thaller.

voir âme, fantôme, revenant, Cabazor 34, 37, 56-59, 70, 77