Les nuages et le poème du métro : illustration de la contrainte du poème juridique

 

« Alors que les relations contractuelles se sont déroulées sans nuage

La poussière des rails altéra la douceur du voyage.

Mais dans le silence blanc d’un matin quotidien,

Indifférents aux particules, les passagers parcourent du bout des mains,

Des écrans infinis dessinant sur la toile étoilée des milliers de données.

Libérés des entrailles de Paris,

C’est un nuage trop bas qui cueillit les passants lassés de toutes ces ombres.

Faut-il un pamphlet ou une loi,

pour nous délivrer de ces nuages là ? »

 

Du poème à la norme

 

Alicia propose de créer une loi fondée sur ce poème :

« Tous les nuages assombrissant les relations contractuelles et extracontractuelles devront nécessairement faire l’objet d’une interdiction de circulation par l’autorité habilitée ».

 

Voir la discussion qui a suivi cette proposition formulée lors de la séance du 20 février 2018.