35.- École de Bruxelles, pragmatisme.

1.- théorie des sources, OJNI, tout ce qui a un effet obligatoire est norme peu importe la source, norme technique, ISO, comptabilité, etc., nouvelles sources du droit, sources non formelles.

2.- de l’interprétation, tout l’arsenal des modes d’interprétation dans le cadre d’une rhétorique de l’argumentation

3.- Ordre juridique composé de normes découvertes, surement pas complet, l’idée même d’ordre juridique est contestée par l’école de Bruxelles.

4.- distinction de la morale, place pour les valeurs si a un effet, tout ce qui a un effet contraignant dans les rapports entre les personnes est du droit

5.- critère d’articulation, logique juridique de l’argumentation, nouvelle rhétorique Perelman ; tout ce qui a un effet contraignant.

6.- essentiellement fondée sur la raison inductive, le pragmatisme, cette approche intègre les émotions dans la rhétorique.

7.- distinction sein sollen, pas si tranché mais dans le sens d’un intérêt pour le sollen, cette approche s’intéresse aussi au droit en contexte et aux interactions si elles produisent des effets contraignants, elle accueille les sciences humaines depuis la fin du 19° siècle sans les oppositions entre droit et sociologie que l’on connait en France.

8.- La définition du droit, ensemble des objet ayant un effet contraignants sur les humains.