La Passerelle des Ondes.

    Léo Manougier.

Rodropo,, de l’été et de l’automne 2017.

voir Prologue O ; chapitre 1 ; chapitre 2.

« Quand je mange un légume, j’ai besoin qu’il provienne d’une chaîne d’amour ». Anonyme.

 

Chapitre 3.- Époque actuelle : librairie.

Philippe descend l’escalier jusqu’au basement. Quelques mois auparavant, son entreprise d’acconte a déménagé dans l’ancien collège sainte-Barbe près du Panthéon. Anecdote historique : c’est là que les fondateurs de l’ordre des jésuites, Ignace de Loyola, Pierre Favre et François-Xavier, se sont rencontrés. Ils partageaient la même chambre quelque part dans les étages. Son cabinet a quitté la banlieue ouest pour ces locaux splendidement rénovés. Le directoire de sa société a considéré qu’il fallait disposer d’une location au centre-ville, rassurante et faussement modeste. Après avoir quitté le centre, il y a près de vingt ans, ils y sont finalement revenus. Ils n’occupent qu’une des quatre ailes de l’ancien collège. Dans les autres se trouvent les locaux d’une université et d’une librairie de théologie comparée, la seule de ce type en France.

La veuve d’un milliardaire que le cabinet d’acconte a eu comme client a cédé l’immeuble à l’État à la condition qu’y soit installée et entretenue cette librairie que son mari a constituée à sa retraite. Lassé des opérations transactionnelles, cet homme a transmis sa société à un concurrent et consacré le reste de sa vie à réunir les ouvrages théologiques de ses rêves dans les bâtiments où les premiers guerriers jésuites avaient fait leurs armes.

Ce trader a déniché des dizaines de livres rares concernant toutes les religions et a refusé qu’ils soient scannés pour empêcher qu’ils ne circulent trop librement sur Internet. Pour lire l’un d’eux, il faut se déplacer dans ce lieu construit comme un coffre-fort où la température est stable et le degré d’hygrométrie contrôlé.

Philippe peut s’y rendre sans ressortir du bâtiment depuis le basement du cabinet d’acconte. Il ne sait pas encore comment il va s’y prendre pour résoudre la petite obsession qui l’a saisie depuis quelques jours.

 

Voir chapitre 4 ; chapitre 5.